Photographie Plasticienne

Avec cette série de photographie Plasticienne Jean-Marie Palacios   propose une stratégie de recomposition des images destinées à retenir le regard.  Je mélange les images par divers procédés techniques  numériques (HDR)  ou chimique (Transcryl) qui joue sur la peau d’image.

Désir d'être une Machine photographie plasticienne

Technique cyborg

Pictorialisme

Il s’agit d’une sorte de pictorialisme ressuscité sous une forme destructrice du photographique. Le nouveau pictorialisme ne se contente pas de peindre sur les photos et de les rendre plus belles mais de proposer  une  photographie décalée. Une photo qui n’est plus un signe  mais un processus en devenir.

 

Défilement photographie plasticienne

Flux d’objets

Réseau Sociaux

On peut constater avec les réseaux sociaux que l’art est une préoccupation de milliers de gens. L’art serait une manière de combler un manque, un plaisir indispensable à la vie.  En effet si on en croit  Bergson  « Si la réalité venait frapper directement nos sens, notre conscience en communication immédiate avec les choses et avec nous-même. L’art serait inutile ». Le numérique avec la logique pragmatique des algorithmes peut-il explorer une  réalité comme la fait le peinture avec le développement du multimédia.

 

On passe au cryptage au brouillage au flou. Une image incertaine, mal définie à la limite de l’extinction qui semble dire je suis image mais je le suis pas exactement. Mon origine la photographie je suis passé par le numérique,  je suis sur un support quelconque papier écran aluminium. J’ai une efficacité symbolique.

Ce contenu a été publié dans art photographie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.