Matisse et le collage

Matisse

Picasso avait beaucoup de respect pour Matisse et les deux hommes observaient mutuellement leur travail respectif. A la fin de sa vie Matisse à l age de 80 ans il réalise lui aussi un travail important sur le montage collage en utilisant la technique du papier découpé. Il voulait retrouver la fluidité du pinceau avec de simples ciseaux. Sa maîtrise picturale l’aida à retrouver la maîtrise du rythme qu’il avait obtenu avec la peinture. Il retrouva le jeu des lignes et couleurs qui ouvre un univers de mouvement et de fraîcheur. Il surpris tout le monde par des improvisations chromatiques obtenues avec des ciseaux.

matisse-collage

Un collage ou un montage par Matisse, les points noirs, ce sont les punaises et il n’a pas entièrement collé les éléments qui se décollent pour donner à l’ensemble l’effet de mouvement. Le troisième grand peintre qui le premier a utilisé le collage, c’est Georges Braque et aussi Max Ernst, le mouvement Dada et Prévert. Matisse, emploiera également les techniques du collage dans ses oeuvres. En effet, c’est à l’aide de papier qu’il construira les corps de la série des nus bleus (1952).

Le collage femme et singes (1952) est représentatif de cette série de collages. Matisse a autrefois préparé ses tableaux avec des papiers découpés mais il n’élaborera une technique autonome qu’entre 1943 et 1950. Il prend de grands blocs blancs, les peints à la gouache , y découpe diverses formes qu’il colle ensuite sur un fond blanc. Matisse donne des précisions suivantes au sujet de ces collages

Le papier découpé me permet de dessiner dans la couleur, pour moi il s’agit d’une simplification. Au lieu de tracer des contours et d’y installer de la couleur – l’une transformant l’autre – je dessine directement dans la couleur qui est d’autant plus mesurée qu’elle n’est pas transposée. Cette simplification garantit une précision dans la réunion des deux moyens qui ne font plus qu’un. Je ne conseille absolument pas cette forme d’expression comme moyen d’étude. Ce n’est pas un départ mais un aboutissement.  Elle suppose une subtilité infinie et une longue expérience. Il faut étudier longuement ne pas se hâter. Ainsi, celui qui commence par le signe aboutit très rapidement à une impasse. Moi, je suis allé des objets au signe. Dans mon esprit le papier découpé n’implique pas une condamnation de la peinture à l’huile. Ces deux modes d’expression sont également valables à mes yeux.

L’artiste nommait cette méthode « dessiner avec des ciseaux ». Les compositions réalisées ainsi sont à la fois pleine de vie, ravissantes et solennelles. Au départ le tableau Femme et Singe que Matisse a conçu pour sa chambre de l’hôtel Regina à Nice était beaucoup plus petit et ne montrait que les femmes assises et les grenades.

La biennale de Venise ne fut pas indifférente à la nouvelle technique utilisée par le peintre récompensa le peintre à l’âge de 81 ans

Paires et séries de Matisse à Beaubourg  (Matisse ciel découpé)

Dans cette exposition de paires de tableaux identiques sont exposées ensemble et permettent d’évaluer l’évolution du travail de l’artiste et d’apprécier les influences qui ont marqué sa conception artistique.

Avec ses papiers collés l’on peut aussi observer cette évolution avec la présentation des matisses bleu en fin d’exposition.

Ce contenu a été publié dans Historique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Matisse et le collage

  1. Ping : Kiéfer Anselme exposition 16 décembre au 1er Avril 2016 au Centre Pompidou à ParisArt du collage montage assemblage

Les commentaires sont fermés.