Rauschenberg expressionniste abstrait

 Rauschenberg et l’expressionnisme abstrait

Les première peintures de Rauschenbert étaient vides de toute image, comme point ultime de l’expressionnisme abstrait, qu’il a, rapidement, commencé à narguer, avec des « combines ».

Expliquant ce qui le différencie de l’expressionnisme abstrait, ce qui l’y oppose et en fait même une négation, Rauschenberg a parlé de son « grand éloignement par rapport à l’expressionnisme abstrait, qui a ses racines dans les concepts européens », tandis que « l’art américain a une énergie naturelle sans histoire ». En Europe, il y a une sorte de patine sur tout. A New York on ne peut jamais prévoir ce qu’on va voir en sortant dans la rue »

rauschenberg-oiseau

L’expressionnisme abstrait, effectivement, est bien plus enraciné dans la tradition européenne que les influences immédiates qu’on lui connaît : Picasso, Matisse, les grands peintres abstraits du début de vingtième siècle, le surréalisme et son écriture automatique, et les dernières œuvre de Monet. C’est, peut être, la tendance la plus radicale et extrême : l’ultime accomplissement grandiose de l’idée de l’art moderne. Au-delà s’inaugure une post-modernité, « contemporaine » dont Rauschenberg lui-même est l’un des initiateurs.

L’expressionnisme abstrait réalise l’idée de l’absolu de l’art, libéré de toute référence externe : en tant que pur traitement d’un matériau spécifique et comme l’expression du soi.

Les premières œuvres de cet absolu de l’art, libéré de toute référence externe : en tant que pur traitement d’un matériau spécifique et comme l’expression du soi. Les premières œuvres de cet art absolu ont été dues aux peintres et poètes français, après 1848. Mais sa pensée est surtout  depuis Kant, le premier romantisme et l’idéalisme allemand. Le transcendantalisme américain du dix-neuvième siècle (« redécouvert » pendant l’effervescence intellectuelle des années de la grande dépression), dont l’expressionnisme abstrait peut être considéré comme l’aboutissement, avant les mêmes références et les mêmes racines idéalistes et romantiques.

Page 33 de Rauschenberg de Youssef Ishaghpour « Le monde comme image de production »

Biographie : d après le livre de Youssef Ishahpour aux édition Léo Scheer 2003

Rauschenbert biographie ; Robert Rauschenberg et Kurt Schwitters ; Rauschenberg le monde comme image

Ce contenu a été publié dans Thérories mouvements artistiques, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire