artiste

[print_gllr id=986 display=short]

X.Tin: ni colleuse, ni collante, collagiste. Collagisme ? Art du collage névrotique, du décollage, du recollage mais aussi du découpage frénétique, du déchirage, euh, déchirement, non: lacération.

Le découpage et la lacération sont des opérations nécessaires à mon travail. Au départ, je découpe, frénétiquement bien sur, des membres.

Ensuite, ces morceaux d’humains sont classés: chaque membre dans sa pochette en plastique.

Ce ne sont que des bouffonneries, des clins d’oeil, les démembrements n’y sont pas tragiques. Ils attendent, sachant que l’humour se doit d’être noir quand il est l’ombre de nos délices.

Ces danses macabres et ces vanités sont arrivées à poings et à piques pour illustrer certains états : tronçonner les raisons cachées, terrasser les passions coupables, accoucher de formes monstrueuses, déglutir de mythes confidentiels, amalgamer peinture colle et papier, puis cracher des images et exhiber à quel point ce que nous sommes est terriblement futile et ridiculement beau.

On peut danser avec la mort n’importe quand, mais une seule fois.

http://xtin.over-blog.com/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *