Goudet Michel

[print_gllr id=517 display=short]

Les quelques pages du présent travail sont consacrées à l’exploration d’une partie de l’univers artistique de Michel Goudet.

Plusieurs raisons ont présidé au choix des œuvres ou des séries d’œuvres qui sont ici présentées. D’une part elles témoignent parfaitement de l’originalité du travail et du langage plastique de Michel Goudet. D’autre part elles sont à l’origine d’un questionnement, d’une réflexion qui s’est développée dans plusieurs directions à partir de ce travail.

Les premiers éléments de cette réflexion visent à comprendre la raison d’être de ces œuvres, à essayer de saisir ce qui s’y noue et quelles intentions sont à l’origine de leur réalisation. Puis le discours est élargi pour chercher en quoi le collage et le découpage sont le mieux à même de servir ces intentions. Ensuite on quittera le champ de ce travail particulier pour s’interroger sur les caractéristiques spécifiques du collage et du découpage envisagés d’une manière générale.

Les thèmes le plus fréquemment abordés, notamment le corps et le monde intérieur, ont fourni aussi des axes de réflexion. De quel corps parle-t-on ici? Dans quel univers intérieur nous déplaçons-nous? … Ces interrogations ont conduit à des reprises analytiques qui ont surtout fait émerger la question du lien. Force est donnée de constater que le découpage est d’abord une rupture de liens existants quand le collage est la création de nouveaux liens. Il restait à savoir quels liens pouvaient être ainsi détruits puis reconstruits dans ces jeux plastiques.

Enfin, en cherchant à embrasser toutes ces réflexions dans un geste plus large il est apparu qu’elles s’organisaient autour d’une notion particulière, la dimension d’entre-deux ( entre deux formes, entre deux corps, entre deux temps, entre deux mondes … ).

http://www.michelgoudet.fr/

Vous aimerez aussi...