Escande Ghislaine

[print_gllr id=432 display=short]

Ghislaine Escande est née à Saintes, Charente-Maritime.
Elle vit et travaille dans le Val de Marne. Après des études à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, elle obtient à l’Université Paris I un DEA d’arts plastiques et une licence d’histoire de l’art. Elle est également agrégée d’arts plastiques.

Depuis 1990, elle travaille à partir de papiers trouvés marouflés sur bois ou toiles (libres ou montées sur châssis). Les papiers utilisés sont des papiers très ordinaires de toutes origines, des témoins de la mémoire individuelle et de la mémoire collective. Objet de transmission et de savoir, le livre hors d’usage constitue une part importante de cette matière première. Alors que l’objet premier s’efface tout en restant visible et lisible, pages orphelines et ouvrages défaits deviennent des oeuvres palimpsestes.

Les papiers collés sont ensuite repris en peinture (glacis). Ce sont des travaux sériels et thématiques autour des notions de pétrification, de relique, de survivance et d’abandon, puis d’espace et de temps, de portrait, individuel ou collectif et de paysage planétaire. Les leçons de géographie présentées en 2011 au Musée de l’éducation sont un développement de ce travail.
La relation entre le vrai et le faux, le réel et son image y est fortement présente.

Depuis 2002, elle oriente cette démarche vers la réalisation de grands projets s’appuyant sur des contributions directes auxquelles elle mêle aujourd’hui ses images numériques.
Le projet des Amoureux d’Étretat, entre portrait de groupe et paysage social, au croisement des chemins, des individualités, des temps et des espaces partagés, affirme, à la suite de son travail, Reliques et renouveau au Château de Dampierre-sur-Boutonne cette volonté de l’artiste.

 

http://g.escande.free.fr/galerie.htm

Vous aimerez aussi...